Hoverboard park

2014 – Fer, LED, PVC, câbles – 650 X 135 X 34 cm


 L’ Hoverboard Park est une sculpture/structure en attente. Elle présente une installation pour une pratique qui n’existe pas, du moins pas encore, ou qui n’existera peut être jamais. L’hoverboard, skateboard volant introduit par Robert Zemeckis dans son film ‘retour vers le futur’ est devenu le symbole d’un artefact d’un passé futurisé que le présent ne possède pas.
Il fait partie de signaux fictionnels émis du passé, et qui surgirait presque dans notre réalité présente.
De nombreuses vidéos sur youtube présentent différents protagonistes, comme Tony Hawk, entrain de glisser dans les airs grâce à un hoverboard. Des vidéos jouant de leurs ambiguïtés, avec un point de vue hyper réaliste. Il fait partie de ces objets virtuels qui ont rejoint la réalité à partir d’une fiction.
J’ai dessiné l’Hoverboard Park en m’inspirant d’un skatepark particulier, celui sur lequel j’ai commencé à faire du skate.
Il correspondait à une réponse rapide de mairie pour écarter le problème, en proposant des modules préfabriqués complètement inadaptés au lieu. Des modules standards pour éviter la dégradation du mobilier urbain. L’Hoverboard park reprend ces lignes en parquant une pratique fictionnelle. Une mise en abîme de la muséification, d’une certaine manière, qui fige les éléments qu’elle touche.

Installé à la Semencerie à Strasbourg

hoverboard park 2

Installé à l’école des arts décoratifs de Strasbourg

hoverboard HEAR

back