Time capsule

2013 – 6 boîtes d’archivage du musée respectivement installées dans l’espace sur 6 cornières métalliques, dans lesquelles sont placés des haut parleurs


 

Nous assistons depuis quelques années à l’avènement de formes de déjà vu et de déjà écouter, en rapport avec une culture résolument tournée vers le passé. Dans la mode ou la musique entre autre, les codes se rejouent et dans l’art, l’idée du “faire mieux que” a été enterrée avec la modernité. Nous disposons donc tous d’un accès à l’archive inédit aujourd’hui, dans des lieux réels ou virtuels. rassemblant ces formes mortes ou sous perfusion. Cet accès brise d’ailleurs souvent toute logique temporelle et hiérarchique dans un zapping éclectique absolu. Nous avons la possibilité de traverser les époques à notre gré, sans  nécessairement posséder de Delorean.

Le passé fait donc largement irruption dans notre quotidien, d’une manière plus ou moins chaotique, au risque de brouiller le contexte initial de l’idée ou de la forme

Time Capsule est la citation de l’archive, un lieu de stockage, où les sons ont été rangés dans des boites leur permettant de traverser le temps. Les échantillons sonores joués sont extraits des jouets de Tomi Ungerer, à partir d’un enregistrement réalisé pour leur conservation. Dans un scénario science fictionnalisé, les sons sont reprogrammés en arme, sur une structure en cornière métallique à hauteur d’enfant. Ces boites, ou time capsule sont la mise en perspective d’une atmosphère tourmentée venant contaminer le contexte présent par l’ouverture inopiné de l’une d’entre elle.

 

time capsule fly

 

 

time capsule boite

 

 

back