SOUS CONTROLE

2017 –  3 projections sur mobilier écran/bureau, sièges, projecteur automatisé lyre,mât, CP imprimé en sérigraphie encre phosphorescente, 2 sirènes sur ampli.


1

Mickaël ROY, critique d’art

Avec l’installation « Sous contrôle » et l’exposition éponyme, Bruno Grasser compose et met en scène une situation fictionnelle, inquiète, urgente et ce faisant problématique, à plus d’un titre. Problématique en ce que les figures de chats ponctuellement fluorescents qui envahissent l’église Saint-Etienne de Beaugency de même que celles qui se déplacent dans les rues de la ville, phénomène dont on prend connaissance sur des écrans présentant des images semble-t-il issues de caméras de vidéosurveillance, alertent sur la nature trouble d’un événement en cours, annoncé par ailleurs par la diffusion sonore d’un signal d’alarme qui informe, peut-on imaginer, d’un danger imminent. Problématique, par ailleurs, du fait que ni les origines ni les conséquences de la catastrophe qui s’annonce ne soient ici d’emblée révélées. Dès lors, le sentiment de doute qui s’empare des témoins de cette situation qui ne dit rien des raisons ni de son surgissement ni de son orchestration, convainc de poursuivre l’enquête pouvant mener au dénouement de la tension narrative qui se diffuse. Mais c’est aussi l’occasion de réfléchir à la portée et aux enjeux d’un acte artistique qui prend position et se répand dans le temps et l’espace d’un présent qui semble autant résonner d’un passé sourd que faire sonner un futur indistinct.

Texte intégral de Mickaël Roy   

Installé dans l’Eglise St Etienne de Beaugency.

  • Piloté par Valimage, avec le soutien de la DRAC Centre Val-De-Loire et le centre de création contemporaine Olivier Debré de Tours

back